août 6

Le très fort impact de la contrefaçon en Europe dans les secteurs de l’habillement et des cosmétiques

0  comments

L’OHMI (Office pour l’Harmonisation du Marché Intérieur, organisme européen en charge de la gestion des marques communautaires), par le biais de l’Observatoire européen des atteintes aux droits de propriété intellectuelle, mène depuis quelque temps des études ciblées sur l’incidence de la contrefaçon sur différents secteurs de l’industrie.

Ses premières études portent sur les secteurs de l’habillement et des parfums et cosmétiques.

Dans le secteur des vêtements, chaussures et accessoires, le volume que représenteraient les vente de produits contrefaisants avoisinerait les 10%. En appliquant une méthode de calcul développée sur la base de chiffres recueillis dans l’ensemble des Etats-membres de l’Union Européenne, cela revient à une perte sèche de 26 milliards d’euros pour les entreprises de ce  secteur.

Et le chiffre d’affaires n’est pas le seul à être touché, puisqu’on évalue à 363 000 le nombre d’emplois perdus ou non créés du fait de la contrefaçon. En effet, la perte subie et le manque à gagner ne permettent pas de conserver ou de créer ces emplois.

Par ailleurs, si l’on va plus loin et que l’on étend ces chiffres aux secteurs connexes qui dépendent de celui des vêtements, chaussures et accessoires (on pense principalement aux fournisseurs), ainsi qu’aux recettes qui auraient dues être touchées par les Etats à titre d’impôts, de taxes et de TVA, on monte à 43,3 milliards d’euros de pertes et à 518 000 emplois perdus.

En matière de parfums et de cosmétiques, les ventes de produits contrefaisants représentent 7,8% des ventes totales de l’Union Européenne. Cela revient à une perte de 4,7 milliards pour les entreprises du secteur, et environ 51 000 emplois perdus.

De façon extensive, en incluant les pertes des fournisseurs et de l’Etat, on arrive à un chiffre de plus de 11 milliards d’euros de pertes et 80 000 emplois.

Les rapports complets sont consultables en français sur le site de l’Observatoire.


Tags


You may also like

2019 : les dépôts de marques en constante augmentation

Symboles ®, TM et © : pourquoi et comment les utiliser ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}