Bien qu’il existe aujourd’hui de nombreuses alternatives peu coûteuses au piratage, notamment par le biais de plateformes de VOD (vidéo à la demande) sous forme d’abonnement à des tarifs attractifs (comme Netflix par exemple), les internautes continuent de visiter régulièrement les sites illégaux de streaming et de téléchargement. Si les Etats-Unis sont, du point de vue du nombre de visites annuelles sur ces sites, loin devant les autres pays du monde, la donne est bien différente si on se concentre sur le critère du pourcentage d’internautes par pays qui ont recours à ces sites.

En effet, la société MUSO a publié un rapport selon lequel les 10 pays concentrant la plus grande part d’internautes visitant régulièrement des sites pirates sont européens. En tête de file, la Lettonie, où pas moins de 46% des internautes ont recours au piratage ! Juste derrière, on trouve la Bulgarie, la Lituanie, la Croatie ou encore l’Espagne, où environ 1 internaute sur 4 se connecte régulièrement à ce type de site. Les français sont finalement plutôt honnêtes, avec seulement près de 9% des internautes qui fréquenteraient les sites pirates.

En prenant en compte ce critère, les Etats-Unis ont un taux de piratage très faible (autour de 5%), et les meilleurs élèves sont l’Allemagne, le Vietnam et le Mexique, avec moins de 2% des internautes qui piratent.

Reste à voir si l’évolution des pratiques de téléchargement et de la répression du piratage sur internet feront évoluer ces chiffres à l’avenir.

Source : torrentfreak